Quelques prêtres du nom de Jeanty




Aux Archives de l'Évêché de Namur se trouve un fichier constitué par le Chanoine Jean-Servais Schmitz, lequel contient plusieurs fiches relatives à des prêtres répondant au patronyme "Jeanty". Ce sont : Raphaël, Jean-Pierre, Paul, Pierre, Nicolas, et Henri-Joseph Jeanty. Ils ont tous vécu au XVIIIe ou au XIXe siècle et le nécrologe de l'évêché ne fait mention d'aucun autre prêtre du nom de Jeanty qui serait décédé après l'an 1900.


Le patronyme Jeanty est assez souvent correctement orthographié. Mais il arrive que celui qui écrit ce nom ne soit pas celui qui le porte et interprète ce patronyme d'une autre manière comme "Jenty", "Genty", ou même "Gentil" et "Gentis". Le fichier Schmitz renferme en effet plusieurs fiches avec ces variantes, qui complètent les données déjà récoltées lors de la recherche initiale "Jeanty".


Notons que le fichier Schmitz renferme encore d'autres fiches de prêtres répondant au seul nom de "Gentil", sans qu'on trouve de correspondant parmi le patronyme "Jeanty". Ces prêtres-là ne font pas partie de cette étude.


Certains pensent que le patronyme Jeanty pourrait être un diminutif de Jean. En France, le nom est aujourd'hui rare ; il a été surtout porté en Limousin et dans le Nord-Est. Cette dernière indication nous oriente vers le sud du Luxembourg belge, région dont sont originaires - on va le voir - les six prêtres susmentionnés.


S'il y a une relation autre que phonétique avec le patronyme "Gentil", "Gentis", ou "Genty", alors celui qui porte de nom de "Jeanty" pourrait être quelqu'un de valeureux, de courageux, ou même de noble, surtout au sens de la vertu.



Voyons ce que l'histoire nous a conservé des six prêtres "Jeanty" mentionnés en commençant. Nous nous basons principalement sur le fichier Schmitz, en particulier les fiches indiquées en note 1.


1. Raphaël Gentil 2, Gentis 3, ou Jeanty 4, a 37 ans en 1787 5, et 46 ans en 1796 6. Il est donc né en 1750, à Heinstert 7. Il est religieux à l'Abbaye d'Orval, où il fait profession le 11 novembre 1778 8. Il est ordonné prêtre le 2 juin 1787 9. Après la destruction de l'abbaye (1793-1794), il réside à Vance 10, jusqu'en 1803 au moins. Nous n'avons rien trouvé sur la suite de son existence.

2. Jean-Pierre Jeanty 11, Jeantÿ 12, ou Gentis 13, est né et baptisé à Heinstert 14, le 22 juin 1752 15. Il est le fils de Pierre Jeanty et d'Elisabeth Merck 16. Il reçoit la tonsure et les ordres mineurs le 13 juin 1783 17. En 1784, il est noté comme étudiant en théologie 18. Il est ordonné sous-diacre le 9 juin 1786, diacre le 23 septembre suivant, et prêtre le 23 mars 1787 19. L'Annuaire du clergé de l'archidiocèse de Trèves de 1787 le renseigne comme vicaire à Heinstert, ayant 35 ans 20, ce qui confirme qu'il est bien né en 1752. De 1795 à 1796, on le retrouve vicaire à Post 21, puis, de 1796 à 1800, vicaire à Saas (Sampont), et enfin vicaire à Tontelange de 1801 à 1803 22. Le 16 août 1805, il est desservant de Bettange et prête le serment du Concordat devant le Maire de Bettembourg 23. Nous n'avons rien trouvé s le 22 juin 1752 ur la suite de sa vie.


3. Paul Jeanty 24, ou Genty 25, est né le 7 mars 1753 à Wisembach. Il est le fils de Dominique Jeanty et de Marguerite Fasseler 26. D'après une généalogie des Jeanty publiée sur Internet, son père se remarie avant 1760 avec Susanne Peckels (ou Peckel), sans doute suite au décès de sa première épouse. Cette nouvelle union est confirmée par la déclaration de patrimoine d'ordination de Paul Genty le 18 août 1774 : "Jean Joseph Raty, notaire apostolique, définiteur et assesseur du concile de Bastogne, curé de Fauvillers et Wisembach reçoit la déclaration de Dominique Genty de Wisembach et de Susanne Peckel qui déclarent donner à leur fils un patrimoine d'ordination" 27. Paul Jeanty, clerc du diocèse de Liège, est ordonné diacre à Trèves le 23 septembre 1775 28. Nous n'avons pas trouvé trace de son ordination presbytérale. On le retrouve en 1779 et en 1781 comme vicaire à Schandel, commune de Useldange, district de Diekirch, canton de Redange, et en 1804 comme curé à Heiderscheid(t), même district, canton de Wiltz 29. D'après un ouvrage de Heydinger 30, il remplit la fonction de curé de Heiderscheid de 1796 à 1810, année de son décès.


4. Pierre Jeanty, est né à Wisembach 31 le 27 août 1778 32. Selon deux fiches du fichier Schmitz 33, Pierre Jeanty serait né à Bonnert, alors que lui-même, de sa propre main, assure être né à Wisembach, annexe de Fauvillers 34. Il est ordonné prêtre le 13 avril 1813 35 et est nommé vicaire à Weimerskirch 36, un des 24 quartiers de Luxembourg-Ville, le 24 juin suivant. Le 24 juin 1814, il est nommé vicaire à Mondrich 37, c'est-à-dire Monderkange 38 (ou Mondercange), appelé en allemand Monnerich. Le 1er avril 1818, il est nommé vicaire à Lischer 39 (aujourd'hui Lischert), commune d'Attert, poste où il semble arriver le 18 mai 1818 40. Enfin, le 1er décembre 1819, il arrive à Bonnert 41, paroisse dont il est nommé curé le 1er janvier 1820 42. Il y reste jusqu'au 25 juillet 1839, date à laquelle il est nommé curé de Fouches 43 et administrateur provisoire de Sampont 44. Il décède à Fouches le 19 mai 1840 45.


5. Nicolas Jeanty est né à Nobressart le 25 décembre 1792 46. D'autres dates ont été avancées pour sa naissance, tel que le 20 septembre 47 et le 20 décembre 1792 48. Il est le fils de Jean Jeanty et de Catherine Rodesch 49, qui se sont mariés en 1788 50. Il est ordonné prêtre à Metz le 17 septembre 1817 51, mais une autre source dit simplement "en 1818" 52. Il "fut d'abord professeur au collège épiscopal de Bastogne, où il remplissait aussi les fonctions de vicaire de la paroisse" 53. Ces deux nominations datent du 1er octobre 1818 54. Il occupe ces deux fonctions jusqu'en octobre 1824 55, date à laquelle il devient précepteur dans une famille noble 56, au château de Berg, près d'Ettelbrück 57. Pendant ce temps, le 24 janvier 1828, son oncle, Jean-Baptiste Rodesch 58, jusque-là curé de Messancy, est nommé curé-primaire d'Osperen 59. Subitement frappé d'apoplexie 60, le curé Rodesch se voit dans la nécessité de recourir à l'aide d'un vicaire-coadjuteur 61. C'est Nicolas Jeanty qui remplit cette charge, jusqu'au décès de son oncle, qui survient le 16 avril 1831 62. Peu après, le 22 juin suivant, Nicolas Jeanty est nommé curé-primaire d'Osperen 63. "Il y exerça le ministère pastoral, pendant cinq ans, avec un zèle, une abnégation et une bonté de coeur, qui firent entourer son nom d'amour et de respect" 64. A Osperen, Nicolas Jeanty prend soin de la tombe de son oncle, Jean-Baptiste Rodesch, qu'il orne de "vers latins dont chacun est un chronogramme" 65. Le 13 mars 1836, il est nommé Vicaire général 66 : "L'évêque [Mgr Dehesselle] avait reconnu l'utilité d'instituer un Vicaire général choisi dans le clergé allemand pour cette partie du Luxembourg annexée à son diocèse" 67. Le même jour, Nicolas Jeanty est nommé chanoine honoraire de la cathédrale Saint-Aubain 68. Le 27 février 1840, l'église de Nobressart menaçant de s'écrouler, l'évêque jette l'interdit sur le bâtiment 69. Nicolas Jeanty, dont Nobressart est la patrie d'origine, ne tarde pas à intervenir personnellement : une nouvelle église, grande et large, est construite à sa demande et sans doute à ses frais 70. Elle coûta entre 80 et 90 mille francs de l'époque. Edifiée en 1843 et 1844, bénite fin novembre 1844, elle a été consacrée par Mgr Dehesselle le 28 août 1850 71. Pendant presque trente ans, Nicolas Jeanty exerça sa fonction de Vicaire général et "sut se concilier l'affection et la vénération de tout le clergé du diocèse par la simplicité et l'affabilité avec lesquelles il accueillait tous ceux qui s'adressaient à lui" 72. Il meurt le 13 mars 1864 73; sa dépouille a été inhumée à Nobressart le lendemain 74.


6. Henri-Joseph Jeanty 75, ou Jeantÿ 76, est né à Strainchamps le 7 août 1816 77. Il entre au Grand-Séminaire de Namur en octobre 1844. Il reçoit les ordres mineurs le 5 juin 1846, le sous-diaconat le 19 décembre suivant, le diaconat le 29 mai 1847, et la prêtrise le 18 décembre de la même année 78. Quelques jours plus tard, le 27 décembre, il est nommé vicaire à Heinsch, et le 3 février 1848, il est également chargé d'une binaison à Lischer 79. Le 21 août 1860, il est nommé curé de Freylange, et, en même temps, chapelain provisoire à Heinsch 80. Il décède à Freylange, au presbytère, le 15 mars 1885, muni des sacrements de pénitence et d'extrême-onction 81.


Namur, le 6 janvier 2014


Chanoine Daniel Meynen, archiviste



1 Voici la liste des fiches utilisées, auxquelles nous attribuons un code interne à cet article, suivi de l'intitulé de la fiche :

A. Gentil Raphaël (Source : A.S.A.Lux., t. XVI, p. 196)

B. Gentis, moine d'Orval (Source : N. Tillière, Histoire de l'Abbaye d'Orval, 1931, p. 338)

C. Jeanty Jean Pierre (Source : V. Balter, de Bodange)

D. Jentÿ Joh. Petrus (Source : V. Muller, curé retraité à Sampont)

E. Gentis Jean Pierre prêtre (Source : A.S.A.Lux., t. LXV, p. 160)

F. Gentis Jean Pierre desser. (Source : A.S.A.Lux., t. LXV, p. 160)

G. Jeanty Paul de Wisembach y né (Source : V. Balter, de Bodange)

H. Genty Paul (Source : P.H.)

I. Jeanty Paul de Wisembach (Source : J. W. Heydinger, Archidiaconatus in Longuino..., Trèves, 1884, pp. 273-274)

J. Jeanty Pierre [pierre tombale à Fouches] (Source : Reuter, curé de Barnich)

K. Jeanty Joh. Petrus [il s'agit en fait de Jeanty Pierre] (Source : V. Muller, curé retraité à Sampont)

L. Jeanty Paul [il s'agit en fait de Jeanty Pierre] (Source : V. Balter, de Bodange)

M. Jeanty (X) [il s'agit en fait de Jeanty Pierre] (Source : Reuter, curé de Barnich)

N. Jeanty Pierre (Source : A.S.A.Lux., t. XXII, pp. 255-256)

O. Jeanty Nicolas [manuscrite] (Source : V. Balter, de Bodange)

P. Jeanty Nicolas [dactylographiée] (Source : N.-J. Aigret, Histoire de l'église et du chapitre de Saint- Aubain à Namur, p. 593)

Q. Jeanty Henri-Joseph né à Strainchamps (Source : V. Balter, de Bodange)

R. Jeantÿ Henri-Joseph sacellanus in Heinsch (Source : V. Muller, curé retraité à Sampont)

S. Jeantÿ Henri-Joseph rector in Freilingen (Source : V. Muller, curé retraité à Sampont)

2 Abbé Maurice P. Muller, Relevé comparatif du Clergé et des Paroisses du Luxembourg belge de 1787 (Trèves) à 1803 (Metz), Relevé 1797 des Religieux de couvents supprimés, polycopié, 1960, p. 30. ‒ Note 1 A. ‒ L'orthographe Gentil pourrait provenir d'une volonté de ridiculiser de la part des révolutionnaires de l'époque.

3 Note 1 B. ‒ Abbé Maurice P. Muller, Relevé comparatif du Clergé et des Paroisses du Luxembourg belge de 1787 (Trèves) à 1803 (Metz), Status cleri archidiocoesis trevirensis in ducato luxemburgo, anno 1787, polycopié, 1960, p. 15.

4 Abbé Maurice P. Muller, Le clergé du Luxembourg belge sous le diocèse de Metz (1801-1823), Tableau de tous les ecclésiastiques du Département des Forêts, 3 ventôse an XI (1803), polycopié, 1961, p. 9.

5 Abbé Maurice P. Muller, Relevé comparatif du Clergé et des Paroisses du Luxembourg belge de 1787 (Trèves) à 1803 (Metz), Status cleri archidiocoesis trevirensis in ducato luxemburgo, anno 1787, polycopié, 1960, p. 15.

6 Abbé Maurice P. Muller, Relevé comparatif du Clergé et des Paroisses du Luxembourg belge de 1787 (Trèves) à 1803 (Metz), Relevé 1797 des Religieux de couvents supprimés, polycopié, 1960, p. 30.

7 Abbé Maurice P. Muller, Clercs du Luxembourg belge ordonnés à Trèves de 1673 à 1803, polycopié, 1960, p. 53. ‒ Abbé Maurice P. Muller, Relevé comparatif du Clergé et des Paroisses du Luxembourg belge de 1787 (Trèves) à 1803 (Metz), Status cleri archidiocoesis trevirensis in ducato luxemburgo, anno 1787, polycopié, 1960, p. 15.

8 Note 1 A. ‒ Selon l'Abbé Maurice P. Muller, Relevé comparatif du Clergé et des Paroisses du Luxembourg belge de 1787 (Trèves) à 1803 (Metz), Relevé 1797 des Religieux de couvents supprimés, polycopié, 1960, p. 30, Raphaël Gentil fait profession le 11 septembre 1778.

9 Abbé Maurice P. Muller, Clercs du Luxembourg belge ordonnés à Trèves de 1673 à 1803, polycopié, 1960, p. 53.

10 Note 1 B. ‒ Abbé Maurice P. Muller, Le clergé du Luxembourg belge sous le diocèse de Metz (1801-1823), Tableau de tous les ecclésiastiques du Département des Forêts, 3 ventôse an XI (1803), polycopié, 1961, p. 9. Assez curieusement, l'abbé Muller signale aussi un Michel Genty, domicilié à Vance, ex-religieux d'Orval (ibid., p. 8). Serait-ce Raphaël, dont le prénom aurait été mal lu ? Ou serait-ce Raphaël sous son nom de baptême, à supposé que Raphaël soit son nom de religion ?

11 Note 1 C.

12 Note 1 D.

13 Note 1 E et F. ‒ Abbé Maurice P. Muller, Relevé comparatif du Clergé et des Paroisses du Luxembourg belge de 1787 (Trèves) à 1803 (Metz), Annuaire 1787 du clergé et des paroisses du Luxembourg belge dans l'Archidiocèse de Trèves, polycopié, 1960, p. 7.

14 Note 1 C. ‒ Abbé Maurice P. Muller, Relevé comparatif du Clergé et des Paroisses du Luxembourg belge de 1787 (Trèves) à 1803 (Metz), Annuaire 1787 du clergé et des paroisses du Luxembourg belge dans l'Archidiocèse de Trèves, polycopié, 1960, p. 7.

15 Note 1 C.

16 Ibid.

17 Abbé Maurice P. Muller, Clercs du Luxembourg belge ordonnés à Trèves de 1673 à 1803, polycopié, 1960, p. 50.

18 Ibid. ‒ Note 1 D, qui relate le Liber memorialis (?) de Heinstert.

19 Abbé Maurice P. Muller, Clercs du Luxembourg belge ordonnés à Trèves de 1673 à 1803, polycopié, 1960, p. 50.

20 Abbé Maurice P. Muller, Relevé comparatif du Clergé et des Paroisses du Luxembourg belge de 1787 (Trèves) à 1803 (Metz), Annuaire 1787 du clergé et des paroisses du Luxembourg belge dans l'Archidiocèse de Trèves, polycopié, 1960, p. 7. Il exerce son vicariat sous la direction du curé Pierre Simon, de Wiltz, âgé de 33 ans. ‒ Note 1 D.

21 Note 1 C.

22 Note 1 C et D.

23 Note 1 E et F.

24 Note 1 G et I.

25 Note 1 H.

26 Note 1 G.

27 Note 1 H, qui référencie : Patrim. Arch. Etat Liège, 1773-1775, t. 29, f° 412v.

28 Abbé Maurice P. Muller, Clercs du Luxembourg belge ordonnés à Trèves de 1673 à 1803, polycopié, 1960, p. 37.

29 Note 1 G, qui référencie : registres (de baptêmes ?) de Fauvillers (pour 1779 et 1804) et de Thiaumont (pour 1781).

30 Note 1 I.

31 A.Ev.N., Carton 56, Fiche autographe de Pierre Jeanty. ‒ A.Ev.N., Registre 40, II.

32 Ibid. ‒ Abbé Maurice P. Muller, Le clergé du Luxembourg belge sous le diocèse de Metz (1801-1823), Registre servant à l'inscription des brevets de nomination de M.M. les Curés de cantons et Desservants des succursales du Département des Forêts. Régime des Pays-Bas. Année 1818, polycopié, 1961, p. 33.

33 Note 1 J et N.

34 A.Ev.N., Carton 56, Fiche autographe de Pierre Jeanty.

35 Ibid.

36 Ibid.

37 Ibid. ‒ Note 1 L, qui orthographie Moedich et qui référencie le registre des décès de Wisembach, où Pierre Jeanty officie pour un enterrement, en remplacement du curé du lieu.

38 A.Ev.N., Registre 40, II.

39 Abbé Maurice P. Muller, Le clergé du Luxembourg belge sous le diocèse de Metz (1801-1823), Registre servant à l'inscription des brevets de nomination... Régime des Pays-Bas. Année 1818, polycopié, 1961, p. 33. ‒ Note 1 K.

40 A.Ev.N., Carton 56, Fiche autographe de Pierre Jeanty.

41 Ibid.

42 Abbé Maurice P. Muller, Le clergé du Luxembourg belge sous le diocèse de Metz (1801-1823), Registre servant à l'inscription des brevets de nomination... Régime des Pays-Bas. Année 1820, polycopié, 1961, p. 37. ‒ Note 1 M, qui référencie les Archives de l'Etat à Arlon (Affaires Ecclésiastiques). ‒ Almanach du Clergé catholique romain des Pays-Bas pour l'An MDCCCXXII, p. 159.

43 A.Ev.N., N. 14. ‒ Note 1 J, K, et N.

44 A.Ev.N., N. 14.

45 Note 1 J, K, et N. ‒ Directorium, Anno 1841.

46 A.Ev.N., N. 14 ter. ‒ N.-J. Aigret, Histoire de l'église et du chapitre de Saint-Aubain à Namur, Namur, 1881, p. 555, note 2. ‒ V. Barbier, Histoire du Chapitre cathédral de Saint-Aubain, Namur, 1901, p. 211.

47 Abbé Maurice P. Muller, Le clergé du Luxembourg belge sous le diocèse de Metz (1801-1823), Registre servant à l'inscription des brevets de nomination... Régime des Pays-Bas. Année 1818, polycopié, 1961, p. 34.

48 Note 1 O.

49 Ibid.

50 D'après les données du site du S.C.G.D. (Service de Centralisation des Etudes généalogiques et démographiques de Belgique) : http://www.scdg.net/

51 N.-J. Aigret, loc. cit. ‒ V. Barbier, loc. cit.

52 Note 1 O.

53 V. Barbier, loc. cit. ‒ Note 1 O.

54 Abbé Maurice P. Muller, Le clergé du Luxembourg belge sous le diocèse de Metz (1801-1823), Registre servant à l'inscription des brevets de nomination... Régime des Pays-Bas. Année 1818, pp. 33-34.

55 A.Ev.N., Registre 40, II.

56 V. Barbier, loc. cit.

57 A.Ev.N., Registre 40, II.

58 A.Ev.N., Fichier Schmitz, Fiche personnelle. Jean-Baptiste Rodesch, fils de Nicolas et de Barbara Molitor, est né à Nobressart le 10 août 1759. ‒ A.Ev.N., N. 14 bis.

59 Ibid.

60 Apoplexie, ou attaque d'apoplexie, se disait autrefois pour ce qu'on appelle aujourd'hui AVC, accident vasculaire cérébral.

61 Note 1 O.

62 Ibid. Le rédacteur de la fiche suppose que Nicolas Jeanty remplit la fonction de vicaire-coadjuteur de son oncle de 1824 à 1831. Cette version des faits ne semble pas correcte. En effet, en 1824, l'abbé Rodesch est curé de Messancy et, en 1828, il est transféré à la cure d'Osperen. On ne peut donc pas prétendre, semble-t-il, que l'abbé Rodesch, déjà malade, ait été transféré à une autre cure, et que c'est bien à Osperen, à partir de 1828, qu'il a pu être victime d'un AVC.

63 A.Ev.N., N. 14 ter.

64 V. Barbier, loc. cit.

65 A.Ev.N., Fichier Schmitz, Fiche de Jean-Baptiste Rodesch.

66 A.Ev.N., N. 14 ter.

67 N.-J. Aigret, op. cit., p. 555. Le Vicaire général pour la partie francophone était l'abbé Etienne Isidore Poncelet.

68 Note 1 P, qui cite Aigret, op. cit., p. 593. ‒ V. Barbier, loc. cit.

69 A.Ev.N., Fichier Schmitz, Fiche locale, Nobressart, III, qui cite le Registre paroissial de Nobressart.

70 A.Ev.N., Registre 49a, Visite pastorale de Mgr Gravez, 17 août 1869, p. 48.

71 A.Ev.N., Fichier Schmitz, Fiche locale, Nobressart, III, id.

72 V. Barbier, loc. cit.

73 Directorium, Anno 1865.

74 Note 1 O.

75 Note 1 Q.

76 Note 1 R et S.

77 Note 1 Q. ‒ A.Ev.N., M. 1, Registre des entrées au séminaire.

78 Ibid.

79 A.Ev.N., N. 14.

80 Ibid.

81 Note 1 Q. ‒ Directorium, Anno 1886.




Daniel Meynen, un prêtre catholique à votre service.

http://www.foicatholique.be/